Mes articles,  Réflexions

2020 : nouvelle année, nouvelle décennie, nouveaux objectifs ?4 min de lecture

Une nouvelle année, l’occasion des bilans et résolutions.

Une nouvelle décennie, une occasion en or de revenir sur les dix dernières années.

Car l’homme a toujours tendance à regarder le passé et/ou anticiper.

Aujourd’hui, la tendance est à l’instantané. Certains vous disent de ne pas oublier le passé pour en apprendre les leçons. D’autres vous disent d’anticiper et de voir l’avenir non pas le passé. Et enfin, beaucoup vous appelle à vous recentrer sur l’instant présent.

Alors, comment faire dans tout ce fatras d’idées assumées, assurées, imposées ?

Nous nous stressons tous aujourd’hui en quête d’un bonheur absolu : nous en oublions de vivre. Et vivre signifie également souffrir. Accepter et gérer les passages négatifs de nos vies. 

Tout le secret réside dans l’équilibre : il est bon de profiter de l’instant présent, mais pensons à préparer notre avenir. Il est bon d’anticiper le futur mais n’oublions pas les leçons du passé.

Nous nous construisons dans les difficultés : elles nous permettent d’apprendre, de grandir, de devenir meilleurs. Parfois, elles ont l’effet inverse : elles nous rendent mauvais. C’est pourquoi savoir réagir face aux difficultés est essentiel. 

De “vrais “objectifs

Tout cela pour dire que le début d’année est toujours l’occasion de faire un bilan et de se fixer des objectifs.

Avec 2020, nous faisons le bilan non seulement de l’année mais de la décennie ! (Et 10 ans, à l’échelle humain, c’est long…) Et nous fixons des objectifs pour la décennie à venir… ?

Prendre des bonnes résolutions est effectivement positif. Mais combien sommes-nous à ne s’y tenir que deux semaines, un mois, ou deux ? Pourquoi ? Souvent, parce que l’objectif en lui-même n’a pas grand intérêt. Maigrir, arrêter de fumer, moins boire… A eux seuls, ils ne font pas sens. 

Un “vrai” objectif sera plus important et paradoxalement plus atteignable :

  • Améliorer ma santé > manger mieux > maigrir.
  • Avoir une meilleure forme physique > se fixer un objectif de challenge sportif > améliorer sa respiration > arrêter de fumer.
  • Se lancer dans une nouvelle activité artistique > prendre du temps pour le faire > moins de temps passé devant les séries TV.
  • Elargir ses horizons > essayer une nouvelle activité.
  • Apprendre à se chouchouter > se dégager du temps > être moins disponible pour cette personne toxique qui vous impose ses problèmes > prendre du temps pour soi > être de meilleure humeur.

Vous pouvez faire ce genre de schéma à l’infini !

Le fond du sujet ? Une nouvelle année est une occasion comme une autre de faire un bilan et d’ajuster la direction que l’on prend – car, en soi, vous pouvez le faire n’importe quand. Mais, si vous le faites, il me semble qu’il vaut mieux l’ancrer dans un état d’esprit global et pas dans une action définie. Si vous n’avez rien de plus que l’objectif pratique pour vous motiver, les chances sont que vous n’y arriverez pas, ou plus difficilement en tous les cas. 

Quel chemin sommes-nous prêts à parcourir ?

L’autre point, comme je le disais au début, c’est d’être prêt à faire face aux difficultés : nous sommes beaucoup à baisser les bras devant la souffrance. Nous ne voulons pas nous sentir comme cela, et c’est humain. C’est pourquoi la deuxième chose à prendre en compte réside dans l’énergie que vous êtes prêt à y mettre et les difficultés que vous acceptez d’endurer. 

Si vous vous fixez l’objectif d’améliorer votre santé via plus d’exercice physique, mais qu’à la moindre courbature, vous renoncez d’aller au sport, alors le combat est perdu d’avance.

Je ne dis pas qu’il faut absolument souffrir pour évoluer, mais il faut être prêt à se dépasser un minimum, à se creuser la tête pour trouver des solutions aux problèmes, à mettre le travail nécessaire pour réussir ce que l’on entreprend. Et les objectifs n’ont pas besoin d’être insurmontable ! La satisfaction se trouve dans la valeur qu’on décide de nourrir et la façon dont on la nourrit. Cela n’empêche que plus la tâche est importante (dans le sens des priorités mais aussi de son ampleur) et/ou difficile, plus la satisfaction est grande. 

Mais la première chose à faire, si vous voulez améliorer certaines choses dans votre vie (ou vous-même), c’est prendre le temps de le faire : alors, prêt ?

[Et si vous avez envie de faire une pause créative, retrouvez les Ateliers « des mots et des mains”]

facebook
Twitter
Follow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :