Communication & marketing,  Mes articles,  Réflexions

Le rire, ce besoin vital4 min de lecture

Qui peut vivre sans les bienfaits du rire ? En toutes circonstances, il permet de redonner du baume au coeur. On dit même que rire avec son bébé lui permet de mieux dormir. Soigner par le rire n’est pas illusoire. On constate l’importance du moral dans une convalescence. Il ne se suffit pas à lui-même, certes, mais quel soutien puissant !

Communiquer via le rire

L’humour est un moyen fréquemment utilisé en communication pour tenter de marquer les esprits. Bonne ou mauvaise idée ? 

Je pense que personne ne me contredira : l’humour est un très bon moyen de communication. Mais pas facile à maîtriser ! Pourtant, la qualité de l’humour n’est pas forcément le plus important. Les trentenaires se souviendront des publicités de leur enfance, tel “et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu”, “Maurice, tu pousses le bouchon un peu trop loin…”, ou encore “papa, c’est quoi cette bouteille de lait ?”. 

Plus récemment, on peut mentionner les différentes publicités Nespresso avec Georges Clooney et le fameux “What else ?”. 

Peut-on rire de tout ?

Vous vous en doutez, je vous ai déjà donné la réponse à ma question : bonne idée ! Mais, attention aux faux pas… En effet, Orange a récemment sorti une publicité pour Orange Money rabaissant les femmes à de simples récepteurs d’argent. 

Alors, peut-on rire de tout ? Dans un contexte très tendu concernant la situation des femmes, peut-on réellement aller sur ce terrain ? 

Ne soyons pas naïf, ce sont aussi ces blagues soi-disant inoffensives qui entretiennent l’image faussée de ce que doit être une femme, mais aussi de ce que doit être un homme (celui qui subvient aux besoins financiers de la famille). 

Ce petit détour pour montrer qu’en publicité, il faut faire attention aux blagues qu’on emploie, sous risque de “bad buzz”. 

Topito a fait un petit recensement des pires publicités sexistes

Il paraît impensable que ce genre de camapgnes soit accepté aujourd’hui sans faire de bruit…

Humour détourné

Au contraire, certaines marques détournent le racisme, le sexisme ou autre joyeuseté en dérision pour faire parler d’elles. 

Par exemple, l’association Planète Enfants & Développement, avec l’agence Brainsonic, a sorti une campagne du genre. Exemple :

Rire face au stress

Dans un monde qui peut paraître morose ces derniers temps, l’humour permet d’alléger un peu la situation. Même pour des sujets sérieux, amorcer le tout avec une pointe de légèreté peut aider à se faire entendre. 

Par exemple, la Suisse a décidé de miser sur l’humour pour une campagne sur la sécurité routière. La “dédramatisation” via l’humour et une image choquante ont permis de marquer les esprits.

Sur un tout autre registre, je pense que nous ressentons tous le besoin aujourd’hui de légèreté face à une actualité pesante.

Mon petit plaisir ces derniers temps est de regarder les vidéos Broute. Avec un humour juste et piquant, Bertrand Usclat attaque des sujets d’actualité lourds.

Faites-vous plaisir !

facebook
Twitter
Follow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :